"Ecraser" les fruits : un geste simple pour des saveurs irrésistibles

mojitos sirop de moninmojitos sirop de monin

Mojito, Mint Julep, Caïpirinha, ces cocktails bien connus des amateurs ont un point commun: ils appartiennent à la famille des « Muddled Drinks » et sont donc composés d’ingrédients solides (fruits, herbes aromatiques…) écrasés au fond d’un verre pour apporter saveurs et texture aux cocktails.

Les Muddled Drinks sont très présents sur les cartes de boissons, fortement appréciés de la clientèle, ils peuvent être d’autant plus décevants quand la méthode d’élaboration est mal maitrisée. Voici quelques bases pour réussir à coup sûr tous vos « Muddled Drinks » !

 

  • Choisir les bons ustensiles  

Il s’agit de choisir la bonne verrerie. Il n’est pas possible de réaliser ce type de cocktail dans un verre à pied, le verre risquerait de se briser sous la pression du pilon.
Dotez-vous d’un bon pilon, nous recommandons un pilon métallique avec embout en plastique quadrillé pour un meilleur broyage des ingrédients.

Il existe également des pilons « multi-fonction ». Notre expert boisson, Stéphane Moeslé a rapporté de l’un de ses voyages, le Caralhinho, c’est-à-dire un pilon mélangeur très répandu et utilisé à Madère pour réaliser le Poncha (apéritif local).

  • Utiliser les bons produits

Prenez soin de bien sélectionner les produits qui vont composer votre cocktail. En ce qui concerne les fruits et les herbes utilisés, plus ils seront frais, plus le cocktail sera de qualité. Afin de booster le goût de ces derniers, utilisez l’un de nos sirops. En effet, le sucre, véritable exhausteur de goût, et le parfum de sirop choisi vont démultiplier les saveurs des fruits et herbes.
Une fois vos produits sélectionnés, procédez au nettoyage des fruits. Certains fruits nécessitent d’avoir un traitement particulier, par exemple lors du lavage d’une fraise, prenez soin de laver la fraise puis de l’équeuter afin qu’elle ne soit pas gorger d’eau et ne perde pas de sa saveur.  
A noter, le fait de garder la peau des agrumes permet de démultiplier les saveurs et parfois d’apporter des saveurs complémentaires. Par exemple, broyer un pamplemousse avec sa peau permet d’apporter de l’amertume à votre cocktail.

  • Bien broyer pour plus de qualité

Il est temps de broyer les ingrédients. Tout d’abord mettre au fond du verre les fruits, les herbes puis le sirop MONIN. A l’aide du pilon, procéder au broyage des fruits, l’important est d’éviter la pulpe et les morceaux qui pourraient rendre la dégustation du cocktail désagréable. Prenons pour exemple le mojito, on prendra soin de placer la menthe sous les citrons verts avant le broyage. Les feuilles de menthe seront alors protégées et garantiront un effet visuel et gustatif de qualité lors de l’ajout des liquides.
Lors du broyage, prenez soin de tenir votre pilon bien droit et de ne pas vous appuyer sur le bord du verre. Cette opération peut être réalisée directement dans un verre ou dans un shaker. L’avantage de réaliser votre cocktail dans un shaker est que vous pourrez alors filtrer votre cocktail si l’objectif est de ne garder que le goût des fruits et d’éviter les désagréments d’un restant de pulpe, etc.
Et voilà il est temps de compléter de glace pillée, du liquide souhaité (alcool puis liquide gazeux) et de mélanger ! Si vous n’avez pas penser à votre glace pillée, vous pouvez très simplement mettre de la glace dans votre shaker et utiliser votre pilon pour la piller !

A vos pilons !  

Retrouvez toutes nos recettes ici.

Pour aller plus loin, consulter notre article sur l'aromatisation des mojitos en cliquant ici.