Sur la route des sucres

Envolez-vous pour des destinations exotiques, verdoyantes, aux ressources inestimables.

Afin de découvrir et explorer toute la richesse et la diversité d’un ingrédient aux saveurs reconnaissables entre toutes : le sucre.

LE SUCRE MUSCOVADO

ILE MAURICE

Souvent considéré comme le sucre artisanal du peuple dont il tire le nom, le Muscovado est une version non raffinée du sucre de canne. Il contient naturellement de la mélasse qui lui confère une couleur brune, une texture pâteuse et un profil aromatique complexe de caramel légèrement amer.

De tous les pays producteurs de canne à sucre, c’est l’île Maurice qui est réputée pour offrir l’une des meilleures qualités ; son sol volcanique, combiné à un climat humide, forment l’écosystème idéal pour une production de canne à sucre de grande qualité.

 

Sa fabrication, totalement artisanale, est restée inchangée depuis des décennies.

La canne à sucre est pressée jusqu’à l’obtention d’un jus. Ce dernier, aussi appelé vesou, est ensuite filtré, chauffé et remué à la main jusqu’au séchage complet. C’est à ce stade que vont se concentrer tous les nutriments mais aussi se développer toute la palette aromatique. Cette poudre obtenue restera légèrement humide et donnera au sucre muscovado toute sa typicité.

 

L’île Maurice est réputée pour offrir la plus large variété de sucre Muscovado au monde. Certains sucres sont très doux et clairs tandis que d’autres sont sombres aux notes très amères : la palette est incroyablement riche.

 

Pour enrichir notre sélection de sucres aromatiques MONIN, nous avons porté notre choix sur l’équilibre et le caractère, avec des notes de caramel amer et pain d’épices, parfaitement adaptées à un usage en mixologie pour les barmen et barista.

 

LE SUCRE D'AGAVE

MEXIQUE

L’agave, plante présente sur les sols chauds et volcaniques du Mexique, est cultivée depuis l’existence du peuple Aztèque.

Particulièrement présent dans la spiritualité et les traditions de ce peuple amérindien, l’agave est utilisé à des fins multiples (papeterie, combustible, cuisine...) et principalement cultivé pour sa sève. De cette dernière est extrait l’aguamiel, jus doré naturellement sucré et ingrédient premier dans la fabrication du sirop d’agave, du mezcal et de la téquila.

 

De la famille des Succulentes, cette plante pouvant mesurer jusqu’à 2 mètres de hauteur atteint sa maturité entre 8 et 10 ans. Une fois l’agave récolté, on retire le coeur de la plante, aussi appelé piña ; c’est de ce dernier, dont la forme rappelle curieusement celle d’un ananas, que sera extraite la précieuse sève.

Débute ensuite le procédé de filtration du jus : une fois récupéré, le liquide est chauffé (entre 120° et 140°) pendant 36h pour concentration, mais également pour développer son pouvoir sucrant naturel.

 

Il existe de nombreuses variétés d’agave servant à la fabrication de deux alcools incontournables de l’univers de la mixologie : le mezcal et la téquila.

Tandis que la téquila ne peut être confectionnée qu’à partir d’Agave bleu, on peut utiliser jusqu’à 13 variétés différentes d’agave pour produire du mezcal.

Le sirop d’Agave du Mexique MONIN permettra d’amener une sucrosité aux notes subtilement herbacées à une multitude d’applications, qu’elles soient chaudes ou froides.

 

LE SUCRE DE CANNE

ILE MAURICE

Adepte de la chaleur et de l’humidité, la canne à sucre est principalement cultivée dans les régions tropicales.

Avec un fort atout qu’est celui de son sol volcanique, la culture de la canne à sucre fait partie intégrante de l’activité de l’Ile Maurice, puisque plus de 85% de ses terres arables y sont consacrées.

 

Depuis des décennies, cette petite île perdue dans l’immensité de l’océan Indien a fait de la culture sucrière, au-delà de son rayonnement international, sa 1ère source de revenus. Grâce à ses cultures de qualité et un savoir-faire unique, l’Ile Maurice a pu, au fil des siècles, diversifier ses activités en utilisant la canne à sucre dans son intégralité.

 

Dans l’univers de la distillerie, d’une part – la réputation des rhum traditionnels, agricoles ou arrangés n’est aujourd’hui plus à faire – mais pas seulement; le résidu fibreux de la canne, appelé bagasse, permet par exemple à l’île de produire de l’électricité.

 

Issue des plantations mauriciennes où elle y est baignée de soleil et bercée d’humidité, la canne à sucre laisse place, après transformation, au très réputé sucre de canne.

Particulièrement versatile et simple d’utilisation, le sirop Sucre de Canne d’Ile Maurice MONIN possède une saveur caractéristique et un pouvoir sucrant authentique.